Blog
02/07/2020

Rédiger un business plan pour sa boutique ou sa boutique

 

Créer son business plan est une étape cruciale, qu’importe le domaine d’activité dans lequel vous vous lancez : magasin de chaussures, de bijoux, de fleurs… Il est très important que vous puissiez connaitre son utilité et que vous puissiez comprendre les principaux indicateurs clés de son plan financier et savoir également comment structurer votre business plan.

Pourquoi est-ce indispensable de créer un business plan avant d’ouvrir son commerce ? 

 

1) Pour mûrir votre idée, concrétiser votre projet et bâtir un socle solide

Il est bien souvent très compliqué pour un entrepreneur de passer du stade conceptuel du projet à la mise en pratique et au lancement réel de son entreprise ou de son commerce. Le fait d’enclencher la mise en pratique de votre projet par la construction de votre business plan (ou par la réalisation de votre étude de marché et de votre business model en amont) vous permet de vous pencher concrètement sur votre projet, de réfléchir à sa mise en œuvre et de se projeter. 

En effet, pour réaliser votre business plan, il vous faudra penser à toutes les étapes de création de votre entreprise par laquelle vous devrez passer dans un futur plus ou moins proche et de réfléchir aux coûts que ces différentes actions représentent. 

Par exemple, pour ouvrir ma boutique, grossièrement j’ai besoin : de trouver un local (frais d’agences, caution, loyer ou prix de vente, frais de rénovation si besoin, électricité, eau, …), d’investir dans des équipements/du matériel professionnel et mobilier (meubles, caisse enregistreuse, ordinateur, …), de trouver un expert-comptable pour gérer ma comptabilité (frais d’agence), de me fournir des produits (prix TTC de vos fournisseurs), de me rémunérer ou de rémunérer mes salariés (charges salariales), de faire des actions marketing, etc.

Après quoi, il vous faudra calculer les retombées financières issues de vos ventes : Quels produits vais-je vendre et à combien ? Quel sera le panier moyen de mes futurs clients ? Combien de produit A seront vendus par semaine/mois ? A quel prix ? Etc. 

L’étape du business plan vous oblige alors à vous projeter sur le fonctionnement globale de votre future structure afin d’en calculer de manière très précises les charges et les bénéfices qui en sortiront. En vain, le business plan permet de faire mûrir votre idée et de concrétiser votre projet. 

Remarque : Afin de calculer les futures retombées financières de votre entreprise ou de votre commerce, il est fortement recommandé de réaliser (en amont du business plan) une étude de marché qui vous permettra de déterminer le prix psychologique de votre cible pour tel ou tel produit, leur fréquence d’achat, etc. Notre article « Comment réaliser une étude de marché pour un commerce ? » vous en dira plus sur l’utilité d’une étude de marché et ses différentes étapes de réalisation. 

 

2) Pour chiffrer vos besoins et ressources financières

Vous l’aurez compris, bien plus qu’un exercice permettant de faire mûrir votre idée, le business plan est un réel outil comptable permettant de connaître sur le bout des doigts les charges qu’il vous faudra payer en ouvrant votre entreprise et d’anticiper celles à venir sur 3 ans (les prévisions financières d’un business plan se focalisant sur les chiffres des 3 années à venir). 

Le business plan, en ce sens, vous permet de vous questionner sur vos besoins de financement (avez-vous suffisamment d’apport personnel pour combler la totalité de vos besoins de financement ou devez-vous faire appel à des investisseurs (banques, investisseurs privés, …) ? 

 

3) Pour valider la cohérence globale de votre projet : stratégie marketing, projet de développement, ressources, etc. 

Ce troisième argument rejoint celui qui le précède dans le sens où, pour valider la cohérence globale de votre projet, il vous faudra obligatoirement calculer les futures charges qui lui seront rattachées et ses futures retombées financières. Ici, le terme « cohérence » sous-entend que le business plan vous permettra de valider votre modèle économique et permettra de répondre à une des questions les plus importantes pour un entrepreneur : Mon projet est-il rentable ? A partir de quel moment le coût total de l’ensemble des actions stratégiques (mises en place sur les 2 ou 3 années à venir pour vendre vos produits) sera-t-il inférieur au chiffre d’affaires généré ? 

Bien construit, il vous aidera également à anticiper d’éventuels problèmes financiers tout au long de votre activité et vous aidera à gérer votre budget de manière plus sereine.

A savoir : Une fois réalisé, le business plan sera amené à évoluer rapidement en fonction des opportunités qui s’offrent à vous et en fonction de vos choix stratégiques. 

 

4) Pour convaincre vos partenaires financiers et commerciaux

Outre le fait de faire murir votre projet ; Outre le fait de déterminer le montant de financement exact dont vous avez besoin pour démarrer votre activité ; Outre le fait de valider la cohérence de votre stratégie globale ; Le business plan est un outil vous permettant de soutenir vos propos, d’attester d’une rentabilité de votre projet et de prouver à vos partenaires financiers et commerciaux de la solidité de votre projet. Dans le cas où vous seriez en recherche de financement pour vous lancer, nous vous invitons à lire notre article (en complément de celui-ci) sur les démarches à suivre afin d'obtenir un prêt et sur les différents modes de financement qu'il existe aujourd'hui : En savoir +

 

Quand démarrer le business plan de votre commerce ? 

 

Le business plan est un travail que vous devez effectuer après la réalisation de  votre étude de marché et de votre business model. En effet, tandis que l’étude de marché vous aide à définir votre positionnement, les habitudes d’achat de vos futurs clients, les paniers moyens d’achat et tout un tas d’informations essentielles sur le marché que vous ciblez, le business model vous permettra de réfléchir à la stratégie globale de votre projet. Le business plan n’intervient qu’après la réalisation de ces deux outils, simplement parce qu’il s’inspire de ces derniers. 

Nous vous l’accordons, l’exercice peut-être parfois périlleux mais vos efforts seront récompensés : le business plan est une des clés du succès de votre futur commerce. Vous avez besoin d’aide ? Le module 2 de notre programme d’accompagnement est entièrement dédié à la thématique du financement d’un projet commerçant et de l’élaboration de votre business plan. Contactez-nous 📞.

 

Comment est organisé un business plan ?  

 

  1. Présentation des porteurs de projet
  2. Présentation de votre projet
  3. Inclure un résumé de votre étude de marché
  4. Stratégie marketing et commerciaux
  5. Moyen de production et organisation
  6. Statut juridique
  7. Etude des risques
  8. Plan financier prévisionnel
  9. Annexes 

Pour plus d’information sur chacune de ces parties, référez-vous au modèle de business plan (format word) disponible ici : https://www.creerentreprise.fr/plan-affaires-business-plan-contenu-utilite-modele-telecharger/

 

Quels indicateurs clés du plan financier devez-vous comprendre ? 

 

Voici la liste des indicateurs que vous devez connaître et comprendre pour rédiger votre business plan. 

 

Les capitaux : 

Investissement : quels seront vos besoins au démarrage de votre boutique (frais d’ouverture de compteurs, droit au bail, frais d’avocats, communication, matériel…). 

Financement : quels sont les différents financements auxquels vous allez faire appel (prêt d’honneur, prêt classique, crowdfunding, apport personnel…).

 

Le prévisionnel :

Chiffre d’affaire : nombre de ventes que vous allez effectuer sur une année.

Seuil de rentabilité : à quel moment vos revenus deviennent supérieurs à vos charges ? Cela indique le moment où votre commerce commence à faire des bénéfices. 

Trésorerie : votre besoin en trésorerie au démarrage (prenez toujours plus). En cas de soucis, il est très important d’avoir une trésorerie positive pour assurer vos arrières.

Besoin en fond de roulement : assure le flux de votre trésorerie lié aux encaissements et aux décaissements. 

La marge brute ou marge commerciale : vous achetez le produit X€ à votre fournisseur, vous le revendez X€ à vos clients = marge commerciale. 

Capacité d’auto-financement : c’est un ratio financier qui montre l’ensemble des ressources internes générées par l’activité de l’entreprise et permettant d’assurer son financement.

 

Nous espérons que cet article vous a été utile pour créer un business plan solide pour votre commerce ou boutique. 

Et si vous souhaitez aller plus loin, les mentors, coach et experts de notre programme vous accompagnent dans toutes les étapes de votre projet (étude de marché, statut juridique, bail commercial, aménagement de votre local, communication…) ! 

 

 

 

 

 

Pongo : Réinventez la fidélisation client !

Ma boutique à l’essai : Une action concrète pour redynamiser le commerce

Comment obtenir un prêt pour ouvrir son commerce ?

Quels sont les droits et obligations d’un commerçant ?