Blog
23/06/2020

Comment obtenir un prêt pour ouvrir son commerce ?

 

Vous êtes actuellement porteur de projet, vous rêvez d’ouvrir votre propre entreprise, votre boutique de décoration, de prêt-à-porter, votre concept store, libraire, épicerie, magasin de pêche ou que sais-je… Vous rêvez de voler de vos propres ailes et de devenir indépendant ? Partir loin des contraintes « corporate » que l’on peut vous imposer dans le salariat ? Nous ne pouvons que vous féliciter de vouloir redonner un sens à votre vie (tant personnelle que professionnelle). 

Naturellement, vous allez bientôt être amené à devoir demander des financements que ce soit en passant par un financement traditionnel (prêt bancaire) ou un financement plus « moderne » (financement participatif par exemple). Chez Les élévateurs nous savons que, pour un entrepreneur-commerçant, l’étape du financement de son projet est une étape très importante. Nous avons donc décidé de vous concocter un article aux petits oignons pour vous aider de la meilleure façon qu’il soit (et vous rassurer par la même occasion sur le fait que cette étape n’est pas interminable et si compliquée). Au menu : Comment obtenir un prêt pour ouvrir son entreprise et plus particulièrement son commerce ? Nous introduirons également ici les autres moyens de financement auxquels vous pourriez recourir. 

Sachez également que Les élévateurs est un programme d’accompagnement spécifiquement créé par des commerçants et spécialistes du commerce de proximité, pour des futurs commerçants. Nos mentors et experts vous aident, en 8 semaines, à monter en compétences dans tous les domaines et à avancer concrètement sur votre projet : positionnement, image de marque, étude de marché, market-sizing, business model, business plan, choix juridiques, immatriculation au RCS, plan de communication, recherche et négociation avec vos fournisseurs et même stage chez un commerçant. En bref, notre programme répondra à toutes vos questions (et bien plus encore). 

Revenons à nos moutons : Comment obtenir un prêt pour ouvrir son entreprise et/ou son commerce ? La réponse en 4 étapes : 

 

1) Première étape pour obtenier un prêt : Réalisez une étude de marché 

 

Une étude de marché consiste à analyser de fond en comble le marché sur lequel vous souhaitez vous implanter (prêt-à-porter, décoration, épicerie alimentaire, sport extérieur, produits naturels, …). En définitive, après avoir analysé les comportements, processus et habitudes des différents acteurs du marché visé (concurrents, fournisseurs, clients, etc.), l’étude de marché vous permettra de valider ou non la faisabilité économique de votre projet de commerce. Une étude de marché se décompose en deux grandes phases : 

L’analyse sectorielle : Informez-vous sur l'état actuel du marché

L’analyse sectorielle d’une étude de marché est une recherche fine d’informations relatives au secteur d’activité que vous ciblez. Vous rechercherez alors ici : 

- Des indicateurs financiers (Chiffre d’affaires généré par le secteur, taux de croissance du marché, panier moyen d’un client, …) ; 

- Des informations relatives à vos futurs concurrents (nombre de concurrents directs et indirects, leur part de marché, leur marge, leurs prix, …) ; 

- Des informations relatives aux fournisseurs du marché visé (nombre de fournisseurs, leur prix, délai de paiement souhaité, …) ; 

- Des informations relatives aux consommateurs du marché (leur tranche d’âge, leur budget, centres d’intérêts, réseaux sociaux utilisés, fréquence d’achat, etc.) ; 

- Des informations relatives à la réglementation du secteur que vous souhaitez intégrer (Dans quel cadre évolue votre activité ? Des réglementations spéciales peuvent-elles freiner le développement de votre activité (ou l’accélérer) ? …).

 

Les entretiens utilisateurs : Testez l'appétence de votre projet de commmerce auprès de votre cible

Les entretiens utilisateurs consistent à préparer des questionnaires que vous administrerez auprès de votre cible en vous rendant dans votre zone de chalandise (quartier dans lequel vous souhaiteriez vous implanter). Les entretiens utilisateurs vous permettront de confronter l’appétence de votre projet de commerce aux attentes de vos futurs consommateurs et des habitants de votre zone de chalandise.

Pour de plus amples informations sur l’étude de marché et sur l’élaboration de cette dernière, consultez notre article « Comment réaliser une étude de marché pour un commerce ? » 

A savoir : L’étude de marché, le market-sizing, le business plan seront à fournir à vos futurs investisseurs (banques, investisseurs privés, …). Il s’agit alors de les réaliser avec soin. 

 

2) Deuxième étape pour obtenir un prêt pour votre commerce : Réalisez votre maket-sizing 

 

La deuxième étape afin de recourir à un emprunt bancaire est de réaliser votre market-sizing qui est une pratique consistant à estimer la part de marché que vous acquérirez à l’échelle nationale ou à une échelle plus locale (rue, quartier, ville, département, …). Ainsi en fonction des informations récoltées dans votre étude de marché, de vos prévisions de vente et du CA réalisé par le secteur global que vous ciblez, il conviendra d’estimer un part de marché que vous envisagez d’atteindre. Dans le cas où vous êtes porteur de projet inscrit à notre programme depuis moins d’un an, rendez-vous sur notre plateforme et consultez le guide pratique « Réaliser mon market-sizing » du module 1 pour plus d’informations. ;-) 

 

3) Troisième étape pour obtenir un prêt : Réalisez votre business plan 

 

Réaliser un business plan consiste à calculer les futures retombées financières de votre projet de commerce. La réalisation de votre business plan est l’outil le plus important dans votre recherche de crédit et sera l’élément incontournable à fournir aux banques. En effet, l’objectif d’une banque est bien entendu de débloquer des financements pour les entreprises et particuliers, mais la priorité est de sécuriser ses prêts et de financer des projets rentables (pour s’assurer que leurs clients pourront rembourser la somme due). Le business plan permettra alors de présenter des chiffres financiers clairs aux banquiers et de les rassurer dans leur choix. 

Pour plus d’informations sur le business plan, filez vite sur notre article dédié : https://leselevateurs.com/article/rediger-un-business-plan-pour-son-commerce-ou-sa-boutique

Dans le cas où vous seriez porteur de projet de notre programme et que vous auriez des questions portant sur cette thématique, n’hésitez pas à contacter votre mentor ou notre expert-comptable ;-). 

 

4) Dernière étape pour obtenir un prêt pour votre commerce : Entrainez-vous à pitcher votre projet 

 

L’étape de préparation au pitch de votre projet (qu’il vous faudra faire auprès de banquiers) est bien souvent négligée à tort. Votre pitch doit être clair, synthétique et refléter au mieux votre projet, votre personnalité et motivation. Voici comment bien organiser votre pitch en 12 étapes : 

- Remerciez vos interlocuteurs (banquier ou autre);

- Exprimez la raison de votre venue ;

- Présentez-vous ; 

- Présentez votre projet ; 

- Exposez l’état d’avancement de votre projet ; 

- Abordez la thématique du business model et du business plan ; 

- Dites-en plus sur le marché que vous visez et présentez votre market-sizing ; 

- Exposez votre enquête terrain (entretiens utilisateurs) ; 

- Présentez vos forces et votre avantage concurrentiel (comment vous démarquez vous de vos concurrents ?) ;

- Présentez votre future stratégie (stratégie d’acquisition, de développement, stratégie de communication, …) ; 

- Présentez vos objectifs à court, moyen et long terme ; 

- Concluez en ré-exprimant la raison de votre venue. 

 

2 étapes bonus qui vous permettront de faire la différence et de décrocher haut la main votre crédit à coup sûr: 

 

- Testez votre projet dans des boutiques éphémères et pop-up store : Cette étape vous permettra d’avoir eu des contacts directs avec vos clients, d’avoir déjà eu des transactions enregistrées dans le cadre de votre activité commerciale et d’attester de l’appétence de votre projet auprès de votre cible. 

 

- Prouvez que vous avez déjà une communauté importante de potentiels futurs consommateurs : Au sein de notre programme d’accompagnement, nous mettons l’accent sur le plan de communication de votre commerce. En effet, chez Les élévateurs, nous savons qu’à l’ère du numérique, un commerce qui fonctionne est un commerce qui communique avec sa cible et ses clients sur les réseaux. Il est donc très important de fédérer une communauté autour de son commerce avant même de se lancer. 

 

Dernières informations que l’on estime être importantes (promis, après ça, nous vous laisserons tranquille) : Quelles sont les nouvelles solutions de financement ? 

 

Depuis maintenant quelques années, d’autres sources de financement que le prêt bancaire (plus ou moins modernes) se démocratisent. Parmi elles, nous retrouvons :

Le financement pariticpatif ou crowdfunding : Le crowdfunding est un terme anglais qui désigne le financement participatif ou littéralement le financement par la foule. C’est un mécanisme innovant qui permet de récolter des fonds auprès d’un large public en vue de financer un projet créatif ou entrepreneurial (nouveau commerce, achat d’un équipement, lancement d’une gamme, participation à un salon, etc.). 

Le petit plus : Côté communication, le crowdfunding est également un très bon levier pour vous faire connaître et engager une communauté avant même de vous lancer. 

Voici quelques exemples de futurs commerçants ayant fait appel au crowdfunding pour financer leur projet : 

La Ligne Claire, librairie à Besançon (Doubs)

👉 https://fr.ulule.com/la-ligne-claire/

Atelier LD Création, créateur de bijoux dans le Jura

👉 https://fr.ulule.com/atelier-ld/

Am Stram Grammes, épicerie locale 100% 0 déchets à Nice (Alpes-Maritimes)

👉 https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/amstramgrammes

Les Pionniers, concept store à Lille (Nord)

👉https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/les-pionniers

 

Le love Money : L’objectif du Love Money est d’impliquer financièrement ses proches dans la création et le développement de son entreprise. Les proches acceptant d’investir dans la structure deviennent alors actionnaires (même si pour la plupart l’enjeu n’est absolument pas de gagner de l’argent).

 

Le micro-crédit : Le micro-crédit consiste à accorder aux entrepreneurs et artisans n’ayant pas accès à des prêts classiques de leur attribuer des prêts de faible montant pour les aider dans leur début ou, dans un stade plus avancé, dans leur développement. Pour plus d’information, vous pouvez contacter directement l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE), une association d’utilité publique spécialisée dans l’attribution de microcrédits.

 

Les garanties (BPI, France Active, …) : Les garanties consistent à inscrire, lors de votre demande de prêt, la BPI ou un autre organisme comme garant. Cette garantie permet de gagner en légitimité devant un banquier.

 

Les aides financières à la création d’entreprise : Retrouvez toutes les aides financières à la création d’entreprise dans l’article suivant 👉 Quelles sont les aides financières pour ouvrir un commerce ?

 

Notre programme d’accompagnement tout en un : 100% des porteurs de projet ayant fait une demande de crédit bancaire au cours de leur « incubation » dans notre programme d’accompagnement ont eu une acceptation. 

 

JeSuisEntrepreneur.fr : Devenir entrepreneur n’a jamais été aussi simple

Portrait de Géraldine Bal

Place au local avec Tudigo

Portrait de Andréa