Blog
03/11/2020

Le guide pratique du (re)confinement pour les commerçants de proximité

 

Alors que le covid-19 paralyse à nouveau le commerce de proximité, nous pensons fort à tous les entrepreneurs, petits commerçants et artisans qui doivent à nouveau fermer boutique. Pour vous aider à surmonter ce nouveau confinement, Petitscommerces publie une nouvelle version de cet article récapitulatif en partenariat avec Les élévateurs, programme d’accompagnement dédié aux futurs commerçants.

Ce guide pratique, mis à jour régulièrement, a toujours pour objectif d’informer les commerçants pour qu’ils puissent gérer aussi sereinement que possible leur activité ou la reprise de leur activité d’ici quelques semaines.

Article mis à jour le 2 novembre.

 

I. Qui peut accueillir du public et dans quelles conditions ?

 

Depuis le vendredi 30 octobre à minuit, le confinement est de retour. Le gouvernement a annoncé des règles strictes pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies. Le confinement est en effet la première règle à suivre, y compris pour les commerçants. Plus vite le virus sera éradiqué, plus vite le commerce de proximité pourra reprendre son activité normale !

 

Les commerces autorisés à ouvrir 

Pendant la période de reconfinement (octobre-décembre 2020), seuls les achats professionnels et de première nécessité sont autorisés. La liste des commerces autorisés à recevoir du public a été clairement établie (cliquez ici pour la liste complète). Le retrait de commande et les livraisons à domicile sont également possibles. Retrouvez nos conseils plus en bas “nos conseils pour continuer à vendre”

 

✔ Les commerces considérés comme essentiels 

Les commerces alimentaires (boulangeries, boucheries, poissonneries, primeurs…), les pharmacies, les banques, les stations-service, les magasins de cigarette électronique, les buralistes (où seule la vente de tabac et de presse est autorisée).

 

✔ Les autres commerces autorisés à recevoir du public

Les kiosquiers, les opticiens, les magasins de matériel médical, les magasins de réparation (autos, vélos, ordinateur, téléphone, électroménager…), les magasins spécialisés (ordinateur, téléphones), les magasins pour animaux, les blanchisseries, les jardineries, les merceries et les quincailleries peuvent également rester ouverts, ainsi que tous les commerces alimentaires installés sur les marchés.

Pour ces courses essentielles, les  commerces de proximité à taille humaine devraient logiquement être privilégiés par la population puisqu’ils permettent de limiter ses déplacements et le nombre de personnes rencontrées !

 

✔ Les autres “magasins de vente”

Tous les autres “magasins de vente” (prêt-à-porter, fleuristes, libraires, coiffeurs…) ne peuvent pas recevoir de public “sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes”. Cela signifie donc que vous pouvez toujours faire de la vente à distance (téléphone, site-web, messagerie instantanée…), livrer vos clients, ou permettre le retrait d’une commande à l’entrée de votre boutique. Dans tous les cas, respectez strictement les mesures d’hygiène et évitez le plus possible les contacts avec d’autres personnes.

 

✔ Les services à la personne à domicile sont autorisés.

 

Bonnes pratiques de communication pour tous les commerces

 

Pour accéder à la suite de notre guide, rendez-vous sur le blog de Petitscommerces en cliquant ici

Portrait de Marion Németh, créatrice des bijoux Mementomori

JeSuisEntrepreneur.fr : Devenir entrepreneur n’a jamais été aussi simple

Portrait de Géraldine Bal

Place au local avec Tudigo