Blog
10/06/2020

Quelles sont les aides financières pour ouvrir un commerce ?

 

Financer la création de son commerce peut parfois relever de l’insurmontable. Cependant, de nombreuses aides financières en faveur de la création d’entreprise, souvent méconnues, existent. Alors si vous êtes en recherche active d’aides pour ouvrir un commerce, vous vous trouvez au bon endroit (et si vous souhaitez vous faire accompagner dans la création de votre commerce par un réseau de professionnels qualifiés, intégrez notre programme d’accompagnement sur mesure 😉 ).  

La première étape à suivre dans votre recherche d’aides à la création de votre commerce est de se focus sur votre statut (en poste, gérant d’entreprise, demandeur d’emploi, en formation, …). La plupart des aides à la création d’entreprise sont aujourd’hui dédiées aux demandeurs d’emploi. 

 

Statut du créateur ou repreneur : Demandeur d'emploi

 

Cumul des revenus avec l’allocation d’Aide de Retour à l’Emploi (ARE) 

L’Aide de Retour à l’Emploi permet aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise de bénéficier (en plus de leurs revenus perçus en tant que gérant d’entreprise) d’un complément d’ARE. L’aide permet donc aux bénéficiaires de s’assurer une rémunération tous les mois. 

Pour connaître le montant auquel vous pouvez prétendre et savoir quelles démarches suivre, cliquez sur le lien suivant : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14860

 

Aide aux Créateurs et Repreneurs d'Entreprise (ACRE) - Exonération de début d'activité

L’ACRE est un dispositif permettant d’accompagner les chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise de bénéficier dans les premiers mois d’activité : 

  • D’une exonération de certaines cotisations sociales ;
  • De continuer à percevoir leurs revenus sociaux.

Le petit plus : Cette aide est cumulable avec d’autres dispositifs tels que l’Aide de Retour à l’Emploi (ARE) ou l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS). 

Si vous êtes auto-entrepreneur et que vous souhaitez y prétendre, remplissez le formulaire suivant (formulaire à envoyer à l’URSSAF, en cas de non réponse sous 1 mois, considérez votre demande comme acceptée) : https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/files/Actualites/ACRE-formulairerefait_12%20janvier%202019%20dyn.pdf

Pour les non auto-entrepreneurs, si vous estimez que vous remplissez tous les critères pour y prétendre, vous pouvez vous appliquer vous-même cette exonération lors du paiement de vos charges sociales auprès de l’URSSAF (vous pourrez être audité plus tard pour vérifier si vous validez bien tous les critères d’éligibilité).

  

Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise (ARCE)

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise permet de faciliter le démarrage d’une activité par un demandeur d’emploi en immobilisant du capital. Cette aide n’est pas cumulable avec le cumul des ARE. Le montant de l’immobilisation versée correspond à 45 % du montant total des droits à l’ARE restant dus à la date du début d’activité, ou, si cette date est postérieure, à la date d’obtention de l’ACRE.

L’ARCE est versée en deux fois : 

  1. Au démarrage de l’activité
  2. 6 mois après le démarrage de l’activité

Au même titre que l’ACRE, seuls les auto-entrepreneurs doivent remplir des formalités afin de pouvoir bénéficier de l’ARCE. Pour y prétendre, ces derniers doivent monter un dossier d’ACRE sous 45 jours après la création de l’entreprise comprenant : 

 Le formulaire Cerfa n°13584*02 ; 

 Un justificatif prouvant que vous appartenez à une des catégories de personne pouvant bénéficier de cette aide ;

  Une copie du formulaire de déclaration de l’entreprise au CFE.

 

Statut : Autre 

 

Garantie France Active : Faciliter l’accès aux crédits bancaires

France Active accompagne les entrepreneurs dans leurs problématiques financières à tous les stades de la vie de leur entreprise à travers le Programme Pacte (Pacte Emergence, Pacte Création, Pacte Développement, Pacte Transformation, Pacte Relance). Le dispositif "Garanties France Active" s'inscrit dans le Pacte Création et Pacte Développement. Le réseau soutient plus particulièrement les publics prioritaires (jeunes avec de faibles apports, femmes en recherche d'emploi, entrepreneurs des territoires fragiles, etc.), en mettant à leur disposition les financements les plus adaptés, notamment des garanties d'emprunts bancaires.

France Active propose des garanties à tous les publics : Créateurs ou repreneurs de TPE, publics prioritaires (Femmes, personnes en situation de handicap, demandeurs d’emploi, …), porteurs de projets de l’ESS, entrepreneurs des territoires fragiles, …

Les caractéristiques communes à toutes les garanties France Active sont les suivantes : 

  • Durée de la garantie : 84 mois maximum ; 
  • Coûts de la garantie : 2,5 % du montant garanti ; 
  • Pas de montant maximum ou minimum pour le montant du prêt ;
  • Durée du prêt : 24 mois minimum (pas de durée maximum).

 

Garantie Transmission (BPI)

La garantie Transmission de la BPI s’adresse à tous les repreneurs d’entreprise. Son objectif est le même que les garanties France Active, à savoir faciliter l’accès aux crédits bancaires. Cette aide de la BPI garantie jusqu’à 50% du concours bancaire. 

A savoir : l’intervention conjointe de la Région peut permettre de porter la garantie à 70 %.

 

Garanties SIAGI 

Même principe que les autres garanties BPI et France Active.

 

ADIE : Micro-crédit 

Pour les créateurs parisiens d’entreprise/d’activité n’ayant pas accès au crédit bancaire, en priorité les demandeurs d’emploi de longue durée et les allocataires du RSA, et dont le besoin de financement est inférieur à 15000€, l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) propose un financement (ADIE Microcrédit). L’ADIE propose des financements professionnels jusqu’à 10000€, destinés aux entreprises exerçant leur activité en France métropolitaine et en Outremer. 

 

Paris Initiative Entreprise (PIE) 

Vous êtres créateur ou repreneur d’une entreprise à Paris. Vous souhaitez financer des investissements, des besoins de trésorerie ou des actifs immatériels ; Financer le dépôt de garantie nécessaire à la prise d’un local ; Renforcer vos apports personnels ; Ou mobiliser un prêt bancaire ? Demandez un financement auprès de PIE (si le besoin de financement est compris entre 15K et 1M d’euros). 

 

Aide aux commerces de proximité en milieu rural 

Cette aide financière s’adresse aux créateurs, repreneurs ou gérant de commerce de proximité souhaitant développer leur structure. Les bénéficiaires doivent exercer leur activité de commerçant dans une ville contenant moins de 10K habitants. 

Les dépenses éligibles à la demande de financement sont les suivantes : 

1) Mise aux normes (environnementales, sanitaires) et accessibilité des personnes handicapées et personnes à mobilité réduite ; 

2) Immobilier : aménagement, extension ou modernisation des locaux professionnels (y compris rénovation des vitrines), acquisition de fonds commerciaux et artisanaux ; 

3) Mobiliers/équipements et matériels professionnels (neufs ou d’occasion) : acquisition d’équipements professionnels (hors crédit-bail), acquisition d’équipements destinés à la sécurisation des entreprises ; 

4) Études et prestations d’ingénierie spécifiques à la réalisation du projet (étude sur la viabilité économique, évaluation financière de l’entreprise reprise, notamment). Le montant de la subvention est fixé à 800€ par projet. 

Pour les dépenses autres que celles dédiées aux études et prestations d’ingénierie spécifiques à la réalisation du projet, la hauteur de la subvention représente 30 % des dépenses éligibles. Le montant minimum des dépenses est de : 10 000 € minimum pour les activités sédentaires ou 7 000 € pour les non- sédentaires. 

 

Aides financières de votre région 

En fonction des régions, des aides financières sont disponibles pour les créateurs et repreneurs d’entreprise. Certaines peuvent-être répertoriées sur ce site internet : http://aides-entreprises.fr/

Nous vous conseillons également de vous rapprocher de votre mairie pour en savoir plus. 

 

Love Money 

L’objectif du Love Money est d’impliquer financièrement ses proches dans la création et le développement de son entreprise. Les proches acceptant d’investir dans la structure deviennent alors actionnaires (même si pour la plupart l’enjeu n’est absolument pas de gagner de l’argent).

Aucun montant n’est prédéfini à l’avance. Il s’agit de discuter avec votre entourage pour fixer un montant préalable à la rédaction du contrat liant votre relation et encadrant la transaction financière. Pour mettre en place un financement en Love Money, deux principales solutions existent :

  • Soit le créateur contacte directement ses proches, leurs présente son projet et tente de les convaincre de partager l’aventure de la création en injectant des deniers personnels ; 
  • Soit le créateur présente son projet sur un site de crowdfunding et incite ses proches à y participer via la plateforme en ligne. Cette deuxième solution peut être intéressante Source : www.aides-entreprises.fr puisqu’elle permet d’ouvrir plus largement le profil des investisseurs potentiels (famille, amis, mais aussi tierce personne). 

Dans tous les cas, les proches sollicités ont tout intérêt à formaliser les prêts consentis car ces derniers peuvent bénéficier d’exonération d’impôts.

 

Crowdfunding 

Le crowdfunding est un terme anglais qui désigne le financement participatif ou littéralement le financement par la foule. C’est un mécanisme innovant qui permet de récolter des fonds auprès d’un large public en vue de financer un projet créatif ou entrepreneurial (nouveau commerce, achat d’un équipement, lancement d’une gamme, participation à un salon, etc.). 

Le petit plus : Côté communication, le crowdfunding est également un très bon levier pour vous faire connaître et engager une communauté avant même de vous lancer. 

Comment faire ? Le commerçant présente son projet détaillé sur la plateforme de son choix et indique la somme qu’il compte réunir et ce qu’il propose aux investisseurs (ce sont le plus souvent des riverains ou des clients) : soit une rémunération de leur investissement (prêt), soit un échange de service (don) pour les impliquer dans son projet.

 

JeSuisEntrepreneur.fr : Devenir entrepreneur n’a jamais été aussi simple

Portrait de Géraldine Bal

Place au local avec Tudigo

Portrait de Andréa